10 astuces faciles pour être un voyageur durable en 2019

comment etre un voyageur durable

Voyager responsable c’est avoir un impact positif sur les lieux, et les Hommes que l’on visite.

Repenser sa façon de voyager, préserver l’environnement, respecter les cultures et pratiquer un tourisme bénéfique pour l’économie locale.

Pour vous prouver qu’adopter des réflexes éco-responsables en vacances, n’est pas difficile, on vous livre nos meilleures astuces pour être un voyageur responsable en 2019.

1. Repenser ses déplacements

Les déplacements sont une part importante de l’empreinte carbone de nos voyages.

Le premier geste éco-responsable à adopter pour vos voyages consiste donc à reconsidérer la façon de vous déplacer pour vous rendre sur votre lieu de vacances, mais aussi lorsque vous serez sur place.

 

emissions carbone par mode de transport

Kilos de CO2 émis pour un trajet de 500km

Trois façons de repenser ses déplacements pour voyager :

  • Je favorise les transports plus propres ou partagés.
    À chaque fois que c’est possible, privilégiez le mode de transport le moins émetteur de CO2.
    À défaut de pouvoir faire le tour du monde à la voile ou à vélo, optez pour le train, qui est une alternative beaucoup plus propre que l’avion.
    Si la route est votre seule alternative, pensez aux solutions de co-voiturage.
  • J’opte pour un vol direct, plus cher mais plus propre :
    Quand l’avion est la seule option, privilégiez le vol le plus direct vers votre destination. En effet, les émissions de carbone le plus importantes sont celles du décollage et de l’atterrissage.
    Vous pouvez également choisir une compagnie aérienne qui propose un programme de compensation de carbone ou en compensant vous-même l’empreinte de votre vol.
  • Je prends le temps de découvrir les lieux :
    Pour découvrir votre lieu de villégiature, choisissez les déplacements clean. Transports en commun, vélo, trottinette, ou auto-partage, les solutions sont multiples et se développent dans toutes les grandes villes.
    Encore plus clean, faites comme de nombreux adeptes du slow travel et parcourez les lieux à pied. La meilleure façon pour nous de découvrir une ville ou un village et de découvrir ses recoins secrets.

2. Voyager léger et sans déchet

Le problème de la pollution plastique, fait la une depuis des mois. On ne va pas vous dire qu’être un voyageur zéro déchet, c’est la vie, quoique… mais si vous avez adopté des gestes éco-responsables à la maison, prenez-les en vacances avec vous.

voyage zero dechet

Trois gestes simples pour limiter ses déchets en voyage :

  • J’opte pour une valise poids plume

On vous rappelle que le poids de vos bagages, joue aussi dans l’empreinte CO2 de votre vol. Alors avant de partir, on va à l’essentiel et on fait dans le minimal. Ce n’est pas parce que vous avez le droit à 20 kg de bagages que vous devez forcément les emmener. A

  • Je dis non aux produits jetables

Un produit en plastique recyclable, n’étant pas forcément recyclé, commencez par éviter d’en utiliser.

En pratique :

 

  • Je n’oublie pas de trier :

Chaque fois que vous le pouvez, participez au tri. Si votre hôtel n’offre pas cette possibilité dans votre chambre, demandez toujours, ils seront certainement d’accord pour vous aider.

3. Consommer local

Le tourisme durable, c’est aussi un tourisme qui bénéficie au développement économique d’une région et de ses habitants. Consommer local, fait partie du b.a.-ba en la matière

consommer local en voyage

  • A l’heure du repas, je mange local

Privilégiez l’achat et la consommation de produits de saison, achetés aux producteurs locaux. Les marchés sont un des meilleurs endroits à visiter pour découvrir les spécialités d’une région ou d’un pays lointain. Au resto, c’est pareil, misez tout sur les restaurants éco-responsables.

  • Pratiquez un shopping éco-responsable

Au moment d’acheter des souvenirs, je m’assure que les produits que j’achète favorisent l’artisanat local et qu’ils sont bien fabriqués dans le pays où je suis. Une jupe en soie made in China, ne devrait s’acheter qu’en Chine.

  • Payez le juste prix

Si vous êtes sur un marché, et que vous avez envie de négocier le prix, si c’est dans la culture du pays, vous devriez, mais n’oubliez pas de ne pas être trop sévère dans vos négociations. Si vous ne payez pas le juste prix, vous ne soutenez pas l’économie ni les gens qui ont travaillé pour fabriquer le produit que vous achetez.

4. Préserver la biodiversité

Dans chaque pays visité, la base c’est de respecter la biodiversité naturelle des sites. Bref, on est ecofriendly :  ne prenez que des photos, ne laissez que vos traces de pas.

respecter la nature en vacances

Quels sont les gestes responsables, à adopter pour préserver la biodiversité ?

  • Je suis les chemins balisés :

Lors de vos randonnées, ne vous promenez que dans les sentiers aménagés pour la marche, ne vous promenez pas et n’endommagez pas la nature qui pourrait être protégée ou menacée. Même pour la beauté de votre fil instagram.

  • Je protège les coraux, même à Marseille ou dans le Morbihan :

Les coraux sont particulièrement sensibles à l’activité humaine et les pratiques du tourisme de masse ont détruit une partie des récifs de notre planète. Soyez un surfeur éco-responsable, un snorkeller eco-friendly ou un barboteur respectueux. Ne touchez pas aux coraux et privilégiez les crèmes solaires minérales pour vous protéger du soleil.

  • Je ne ramasse que les déchets :

Les coquillages, les galets, et le sable forment l’écosystème de nos littoraux. Prélever des coquillages, ramener du sable, ou des galets, est nuisible et fragilise cet écosystème. Certains pays, ont une réglementation très stricte et vous risquez de fortes amendes si vous être pris avec des souvenirs provenant de la nature dans votre sac. Par contre, si vous croisez du plastique, des filets de pêche ou d’autres déchets, faites-vous plaisir, ramassez-les !

5. Limiter l’usage de ressources naturelles

Les petites actions les plus évidentes peuvent en fait être plus importantes que vous ne le pensez, lorsque vous êtes dans un pays qui a des ressources naturelles limitées.

préserver les ressources en voyage

  • Je garde mes bonnes habitudes en vacances :

Quelqu’un à dit, ce n’est pas un petit geste, si on est des milliards à le faire. Alors gardez vos habitudes de colibri en vacances. Continuez à couper l’eau quand vous vous brossez les dents, utilisez l’eau de lavage de vos légumes pour arroser une plante, ou tout autre bonne habitude que vous connaissez

  • Je participe à la réduction d’usage de détergents dans mon hébergement

Non, un hôtel n’est pas écologique si le seul geste green qu’il vous propose est de réutiliser votre serviette. Cela étant, ce serait tout de même dommage de ne pas participer à réduire la consommation d’eau et de détergent de votre hébergement sous prétexte que c’est du green bashing. Et pendant que vous y êtes, vous avez aussi le droit de refuser le ménage quotidien.

  • Je me rafraîchis avec parcimonie

Tous les hébergements n’ayant pas encore investi dans des systèmes malins, comme une climatisation qui se coupe automatiquement à l’ouverture des fenêtres, ou des éclairages qui s’éteignent quand vous êtes absents, adoptez une attitude éco-responsable pour économiser les ressources énergétiques. En somme, faites comme à la maison.

6. Respecter les Hommes.

Être un voyageur responsable, c’est aussi respecter les droits de l’homme.

Vous y serez probablement davantage confrontés, dans les économies en développement.

respecter les droits de l'homme en voyage

  • Ne favorisez pas l’emploi ou l’exploitation des enfants et n’encouragez pas la mendicité
  • Je contribue autrement

Abstenez-vous de distribuer des cadeaux aux enfants. Bien que cela puisse sembler un beau geste, ce n’est pas une action vertueuse et cela peut parfois créer des conflits au sein de la communauté que vous visitez. Si vous voulez aider les communautés locales, passez toujours par des organisations d’aides officielles reconnues et dignes de confiance et demandez ce dont ils ont besoin avant votre départ

7. Être un voyageur averti

La beauté des voyages c’est aussi la richesse qu’offre les rencontres d’autres cultures.

Lorsque vous envisagez de partir à l’étranger, familiarisez-vous avec la culture et les traditions du pays que vous visiterez.

  • Je me renseigne avant de partir :

Informez-vous sur les choses à faire et à ne pas faire et, quand vous y êtes, assurez-vous de respecter cela.

Dans certains pays, le fait de se tenir la main dans la rue ou de s’embrasser en public peut être très offensant ou certains signes ne peuvent pas signifier la même chose, que vous soyez d’un côté ou de l’autre de la planète.

  • Je facilite les échanges avec la population locale. :

Apprenez à dire bonjour, au revoir et merci, pour montrer à vos hôtes que vous êtes prêts à apprendre d’eux. Cela apportera de la fierté à vos hôtes et ils seront plus enclin à communiquer avec vous.

8. Respecter les animaux

Observer les animaux dans leur habitat naturel, quelle belle expérience. Et le tourisme animalier à des plus en plus la côte.

tourisme animalier éthique

  • Je pratique un tourisme animalier éthique

Évitez  tout contact étroit avec des animaux et privilégiez des excursions où vous les verrez en pleine nature et à l’état sauvage. Bannissez toute activité où les animaux sont dressés, gardés en captivité voire maltraités. Elles sont nombreuses et 80 % des voyageurs ne sont pas conscients qu’ils visitent parfois des lieux qui maltraitent ou encouragent la cruauté envers les animaux. Alors renseignez-vous avant de partir et pour aller plus loin on vous invite à relire notre article sur le tourisme animalier

  • J’encourage les lieux qui sauvegardent les espèces menacées :

Visiter des sanctuaires ou des refuges pour les animaux en voie de disparition, c’est une belle expérience. Vous participez à la réhabilitation des espèces, et surtout vous en apprendrez  davantage sur la diversité de la faune de la région que vous visitez.

9. Choisir des excursions éthiques

Pour vos excursions, assurez-vous que l’organisateur a une façon durable et éthique de travailler et qu’il favorise l’emploi local.

A l’étranger n’encouragez pas les circuits touristiques qui exploitent les populations issues de « tribus ». Loin d’être authentique, les personnes sont souvent déguisées et exploitées et sous-payées au seul titre d’amuser la galerie.

Où que vous soyez dans le monde, si vous le pouvez, faites une visite guidée avec quelqu’un de la région : vous obtiendrez des informations et des histoires authentiques pendant votre visite.

10. Dormir au vert

hotel écologique

De plus en plus d’acteurs de l’hôtellerie sont investis dans le tourisme durables et ont des caractéristiques éco-friendly et aucun d’entre eux ne vous demandera de faire un compromis sur votre confort.

Qu’ils soient certifiés par un label environnemental officiel ou non, il existe de nombreuses options qui correspondent à la façon dont vous voulez voyager. Et la cerise sur le gâteau, c’est qu’Holiable vous aide à les trouver.

11. Etre un instagrammeur responsable

etre un instagrammeur responsable

Aucun voyageur n’échappe au réseau le plus apprécié des voyageurs. Outil d’inspiration pour certains, de promotion pour les autres, en 2019, on ne peut s’empêcher de mettre un bonus dans notre liste d’astuces pour être un voyageur responsable.

  • Je respecte les endroits même pour le like.

Respecter l’environnement, la biodiversité, les animaux, dans la course aux likes certains l’oublient assez facilement. C’est ainsi que des lieux chargés d’histoire, comme Auschwitz ont dû rappeler à l’ordre les #igers qui prenaient la pause sur les rails, certains producteurs de tulipes des Pays-Bas ont dû créer des espaces réservés au selfie pour protéger leurs champs en période de floraison.

  • Je reste discret

Un instagrammeur responsable ne se géolocalise pas. Préférez mettre un endroit général, plutôt que les coordonnées exactes du lieu que vous visitez ;

Pourquoi la géolocalisation peut être nuisible ?

  • Certaines destinations en France, aux Etats-Unis, en Islande, ont été frappées instantanément de flux incontrôlables de visiteurs à la suite de la publication de certains lieux. Alors évitez de participer au développement d’un tourisme de masse dans des lieux qui ne sont pas préparés à les gérer.
  • Le braconnage des animaux est une pratique malheureusement toujours d’actualité. Alors où que vous soyez dans le monde, si une espèce est menacée, n’utilisez pas de données de géolocalisation dans vos photos, ou sur votre fil. Vous pourriez donner involontairement des pistes à des personnes mal intentionnées. C’est particulièrement vrai en Afrique, notamment avec les rhinocéros, et c’est pour cette raison, si vous avez suivi notre séjour en Afrique-du-Sud sur les réseaux sociaux, que nous avons choisi de ne pas partager les photos de ceux que nous avons eu la chance d’observer.

Besoin d’un récap?

 

infographie voyageur responsable

 Et vous, quelle est votre astuce pour être un voyageur durable ? Venez en discuter en commentaires.

Holiable
Holiable is an eco-friendly travel planner helping you find sustainable hotels, green restaurants and ethical tourism activities around the world. Holiable was developed to share experiences, advice and reviews on sustainable travel, making it easier to prepare your next eco-friendly holiday.
Instagram | Facebook | Twitter

Rejoignez la communauté des voyageurs éco-responsables

Devenez membre, pour sauvegarder vos favoris ou partager votre avis avec les autres membres d'Holiable.

Créer un compte voyageur

Ajouter votre établissement

Vous êtes un professionel du tourisme engagé dans le voyage éco-responsable ?

Créez votre page établissement et mettez en valeur vos initiatives

Ajouter mon établissement