Ces destinations où le plastique est interdit

voyage zero dechet

Vous avez peut-être entendu dire que le mot single-use (ou usage unique) a été déclaré mot de l’année 2018 par le Dictionnaire Collins

Une preuve que la prise de conscience de la pollution des océans a été forte l’année dernière.

De plus en plus d’initiatives, ou de projets de loi sont adoptés dans le monde pour lutter contre la pollution et notamment les fameux produits à usage unique.

Ils ont été désignés, comme l’une des premières source de la pollution marine.

Pendant que la France tente de gagner du temps pour la mise en place de la loi visant à les interdire, certains pays, ont déjà ouvert la voie.

Voici une sélection de 8 destinations éco-friendly à visiter, qui ont banni le plastique de leur territoire : une inspiration pour les voyageurs zéro déchet mais aussi les aventuriers éco-responsables.

Aruba

Araba plastic ban

Annoncée en 2017, l’interdiction d’Aruba sur les articles en plastique à usage unique et les boîtes en polystyrène expansé est en vigueur depuis le début 2019, avec une période de transition d’un an, visant une interdiction totale en 2020.

Les boîtes en polystyrène expansé sont un problème majeur dans les Caraïbes, et de nombreuses destinations cherchent des alternatives à ce matériau d’emballage 100% issu de combustibles fossiles.

Aruba est une destination pionnière en matière de préservation de l’environnement et a déjà pris d’autres mesures phares.

Par exemple :

  • Les crèmes solaires à base d’Oxybezone seront interdites sur l’ile en 2020.
  • L’île ambitionne également de ne plus recourir aux combustibles fossiles pour ses besoins énergétiques d’ici 2020

Dominique

Dominica Plastic Ban

La Dominique, également située dans les Caraïbes, est surnommée l’île de la nature par de nombreux voyageurs. C’est un sanctuaire pour les cachalots pendant leur migration en été.

L’interdiction de la Dominique est une des plus stricte de la région, et l’île se targue d’être le chef de file du mouvement pour la protection de l’environnement et le changement climatique dans les caraïbes.

L’interdiction concerne les emballages en polystyrène expansé, les couverts en plastique, les pailles et les gobelets.

Pérou

Macchu Picchu plastic ban

Vous rêvez du Machu Picchu ? Sachez qu’il est désormais interdit d’entrer dans ce site sacré ainsi que dans le Parc National du Manu, la Réserve de Paracas ou d’autres espaces naturels du pays avec des tasses et des bouteilles en plastique à usage unique, des récipients en polystyrène ou encore des sacs en plastique.

A vous gourdes, sac à dos, tote-bag et bento box en inox !

La décision annoncée par un décret suprême vise à :

promouvoir la consommation responsable de plastique et à réduire l’utilisation de plastique à usage unique.

A plusieurs reprises, l’UNESCO a souligné que les déchets plastiques sur le Machu Picchu étaient l’un des principaux défis que le site devait relever pour préserver son classement.

Chili

No plastic bags in Chile

Au cours de l’été 2018, le Chili est devenu le premier pays du continent sud-américain à interdire les sacs plastiques à usage unique.

Il y aura des périodes de transition allant jusqu’à deux ans pour que les petites entreprises cessent d’importer et distribuer des sacs de plastique.

C’est un défi majeur pour ce pays où seulement 4 % de la population recycle ses déchets.

Rwanda

Rwanda plastic free

Le Rwanda clame qu’il est l’un des pays les plus propres au monde.

Il a été le tout premier pays à mettre en place une interdiction du plastique à usage unique, et c’était avant 2010.

A votre arrivée à l’aéroport, vous verrez des panneaux vous rappelant l’interdiction, et des amendes pouvant aller jusqu’à environ 60 Dollars Américains peuvent s’appliquer.

D’ici 2020, le pays à pour objectif d’être 100% zéro plastique.

Bali

No plastic in Bali

Bali interdit officiellement les pailles, le polystyrène et les sacs à provisions à partir de 2019.

L’objectif de l’interdiction : réduire la pollution marine de Bali de 70% à la fin l’année.

Pollution dont la source principale est, vous vous en doutiez, l’industrie du tourisme.

Les entreprises disposent d’une période de transition de six mois pour se conformer aux nouvelles exigences de la loi et proposer des alternatives éco-responsables aux consommateurs.

Costa Rica

Plastic Free Costa Rica

Cette destination d’écotourisme majeure, dont l’objectif est d’être neutre en carbone d’ici 2021, a introduit un nouvelle politique de protection de l’environnement.

Devenir le premier pays à éliminer complètement le plastique à usage unique d’ici 2021.

Le challenge a commencé avec l’interdiction des articles à usage unique et les bouteilles dans les institutions publiques depuis 2018.

Koh Samet

Koh Samet Plastic Ban

L’île de Koh Samet en Thaïlande a interdit les sacs en plastique et les emballages en polystyrène sur son territoire le 1er novembre 2018.

Selon le chef du parc national, les 1.500 touristes qui arrivent ici chaque jour consomment huit sacs en plastique pendant leur séjour et les laissent derrière eux.

Cette campagne organisée pour sensibiliser les visiteurs des 154 parcs nationaux de Thaïlande vise à réduire drastiquement la pollution plastique.

La Barbade

la barbade interdit le plastique

Annoncée en 2018, l’interdiction d’importer du plastique à usage unique à la Barbade est entrée en vigueur en avril 2019.

En 2020, la distribution et la vente sur le territoire s’ajouteront à cette première étape.

Les articles concernés sont les tasses, les assiettes, les couverts, les pailles, les plateaux à œufs et les récipients en polystyrène expansé.

La Barbade vise à être « plastic free » d’ici 2020 et neutre en carbone en 2030 et son ministre des Affaires maritimes et de l’Economie bleue a déclaré

Nous avons dit que nous voulons être exempts de combustibles fossiles d’ici 2030 ; […] nous voulons être un pays qui, lorsque nous parlons au monde, nous parlons comme une destination respectueuse de l’environnement. Ce sont les choses que nous devons faire si nos paroles et nos actions doivent être alignées.

Australie-Méridionale

Début juin 2019, le gouvernement de l’État d’Australie-Méridionale a proposé d’interdire les articles en plastique à usage unique.

Leur projet : interdire les pailles en plastique, les couverts et les agitateurs dans un premier temps, mais ils pensent également aux emballages et tasses en polystyrène expansé à emporter ainsi qu’aux gobelets et aux sacs de plastique réutilisables.

Si le projet de loi est adopté, l’Australie-Méridionale sera le premier État du pays à interdire aussi strictement les articles en plastique à usage unique.

Nouvelle-Calédonie

loi sans plastique nouvelle-caledonie

La Nouvelle-Calédonie, a officiellement interdit les sacs plastiques à usage unique le 1er août 2019.
C’est la première étape de la “Loi Anti-Plastique” du territoire à laquelle tous les articles en plastique à usage unique devraient être ajoutés d’ici 2022.

La deuxième étape, prévue pour début septembre 2019, bannira les couverts, tasses, assiettes et pailles.

L’emballage et le sur-emballage des aliments seront la dernière étape.

Les interdictions de plastique et de plastique à usage unique ne sont pas seulement la préoccupation des destinations exotiques, de plus en plus de villes à travers le monde s’y mettent.

  • Comme nous le savons tous, en Europe, les plastiques à usage unique seront interdits en 2021 . Et certaines actions sont déjà en place au niveau local ou municipal.
  • En Amérique du Nord, Seattle (État de Washington) San Francisco (Californie) ont interdit les pailles en plastique, tandis que les États de New York et d’Hawaï interdisent les sacs en plastique.
Le résumé en vidéo.

Prêt à voyager sans plastique en 2019 ? Venez en parler en commentaire.

Devenez membre

Sauvegardez vos favoris ou partagez votre avis sur les établissements que vous avez visités

S'inscrire en tant que voyageur

Suggérer un lieu éco-friendly

Vous connaissez un endroit éco-responsable et vous aimeriez enrichir la plateforme.

Partagez le avec les membres
d'Holiable.

Suggérer un lieu