Il traverse le Canada pour réconcilier l’homme et sa planète

voyage responsable au canada

Grand sportif et passionné de nature depuis sa tendre enfance, Thomas Destailleur, originaire du nord de la France et expatrié au Canda, veut réconcilier l’homme à sa planète en explorant le monde de manière éco-responsable.

Son aventure, baptisée Open Your Wild, démarre cet été dans son pays d’adoption qu’il va traverser du Nord au Sud à vélo et en Kayak.

Nous l’avons rencontré pour en savoir plus sur ce voyageur durable pas comme les autres.

Bonjour Thomas, quel type de voyageur es tu?

voyageur eco-reponsable

Je suis un grand amoureux de la nature depuis mon plus jeune âge, et également un passionné de défis physiques et sportifs, ce qui m’a poussé assez tôt à voyager pour découvrir le monde.

Lorsque je voyage, je recherche une certaine proximité avec la nature avec une volonté de dépassement de soi.

Cela m’a amené sur les pentes du Kilimandjaro en Tanzanie, ou dans les steppes mongoles à dos de cheval ou plus récemment sur les sentiers du GR20 en Corse.

Je suis du genre à fuir les lieux très touristiques et à plutôt être attiré hors des sentiers battus, et toujours à l’affût de découvertes et de rencontres.

De quel constat est né Open Your Wild ?

J’ai toujours été concerné par la préservation de l’environnement.

J’ai grandi avec des valeurs de respect de la nature et avec des étoiles dans les yeux en suivant les explorateurs comme Cousteau ou Nicolas Hulot.

Grâce à mes voyages, j’ai eu la chance de découvrir de magnifiques endroits de notre planète, mais j’ai aussi pu voir à quel point elle pouvait parfois souffrir.

Tous mes voyages m’ont amené à des prises de conscience et des remises en question. Notamment sur ma manière de voyager.

Au plus profond de moi, j’ai toujours eu la volonté de m’engager sans jamais vraiment oser me lancer ou savoir comment la matérialiser.

L’urgence climatique actuelle m’a finalement décidée à me lancer et le projet est né du constat que l’homme a perdu la proximité qu’il avait avec son environnement.

Le documentaire, que réaliserai, veut mettre en lumière les espaces naturels en danger, ou ceux qui sont encore préservés. Et donner la parole à ceux qui subissent les conséquences déjà visibles du changement climatique et à ceux qui agissent pour trouver des solutions.

Concrètement, comment va se traduire ton projet ?

Open your Wild

Open Your Wild, ce sont des explorations sportives et éco-responsables.

Des itinéraires à travers des espaces naturels préservés ou dégradés que je vais réaliser en autonomie.

L’idée est d’avoir le moins d’impact possible :

  • Mes déplacements seront doux et sportifs : vélo, kayak, randonnée, randonnée à cheval, ou train
  • Mon matériel sera durable ou d’occasion.
  • J’accorderai la même attention aux manières de consommer et de vivre tout au long des trajets.

Le tout sera partagé en direct sur les réseaux sociaux, mais l’objectif final est la réalisation du documentaire dont j’ai parlé plus tôt.

Parle nous de la première étape au Canada

J’ai baptisé cet itinéraire, Canada Across Water.

Une traversée du pays du Sud au Nord sur un parcours de 3700 km, à vélo et en Kayak.

Je me donne 2 mois et demi pour le réaliser.

J’ai toujours été attiré par les grands espaces, la nature et la variété de la faune et de la flore ici au Canada.

Un pays dont je rêvais et où je suis installé aujourd’hui à Toronto avec ma compagne.

C’était donc une évidence de démarrer l’aventure ici.

Un petit spoil sur l’itinéraire ?

Le voyage vert de Thomas Destailleurs

La date de départ est fixée au 3 juillet 2019.

Il me faudra environ trois jours, pour relier Jasper (Alberta) en train, et rejoindre le Glacier Athabasca qui sera mon point de départ.

Je vais suivre les eaux du glacier jusqu’à l’Océan Arctique.

D’abord à vélo, sur 1000 km en longeant la rivière jusqu’à Fort McMurray.

Là-bas, je troquerai mon vélo contre un kayak pour faire les 2700 derniers km.

Je suivrai le fil de la rivière Athabasca pour rejoindre la rivière des Esclaves jusqu’au village de Hay River, dans la province des Territoires du Nord-Ouest.

Je descendrai ensuite la rivière Mackenzie, la plus longue du Canada jusqu’à l’Océan Arctique et le village de Tuktoyaktuk, où mon voyage se terminera.

Au-delà du défi, quel message veux-tu transmettre ?

J’ai vraiment l’ambition de vouloir sensibiliser, interpeller et responsabiliser à l’écologie et à la crise environnementale.

En plus de réaliser un documentaire, ce que je souhaite à travers “Open Your Wild”, c’est partager des conseils, véhiculer des solutions et promouvoir des manières de vivre, de consommer et de se déplacer responsables et durables.

Holiable suivra Thomas tout au long de l’aventure et vous donnera des nouvelles.

Pour le suivre , rendez vous sur Facebook, Instagram, Youtube ou le site de Open Your Wild.

Et venez l’encourager dans les commentaires.

Devenez membre

Sauvegardez vos favoris ou partagez votre avis sur les établissements que vous avez visités

S'inscrire en tant que voyageur

Suggérer un lieu éco-friendly

Vous connaissez un endroit éco-responsable et vous aimeriez enrichir la plateforme.

Partagez le avec les membres
d'Holiable.

Suggérer un lieu