Filter by tag:

Tourisme durable & Agrotourisme en Italie

L’Italie, terre de culture et d’histoire, est une destination touristique emblématique en Europe pour de nombreux voyageurs.

Souvent limité dans les esprits des voyageurs à ses grandes villes d’Histoire et d’Art comme Rome, Florence ou Venise, l’Italie est également une terre propice au voyage authentique et durable, pour ceux qui savent s’éloigner des destinations envahies par les touristes l’été.

Pionnière du Slow Food Mouvement, et parmi les premières destinations à mettre en place l’agrotourisme, l’Italie offre une multitude de possibilité pour des vacances nature et durables.

Holiable vous aide à dénicher des établissements engagés dans le tourisme durable en Italie pour vous loger, vous restaurer ou découvrir ce pays aux nombreuses possibilités.

Voyager durable en Italie, nos conseils

Connue à travers le monde pour sa richesse culturelle et son histoire, les destinations prisées par les voyageurs lors d’un séjour en Italie sont nombreuses.

Les férus d’histoire antique iront de toute évidence à Rome, alors que les amoureux d’art se rendent principalement à Florence ou à Venise.

Longtemps destination prisée des touristes et des voyageurs de croisière, l’Italie, doit aujourd’hui faire face au revers de son attractivité touristiques.

Certaines de ses villes les plus visitées, sont débordées par les afflux touristiques et doivent mettre en place des limites pour que le tourisme ne devienne plus une plaie pour les habitants.

A l’instar de Venise, dont les habitants manifestent régulièrement contre l’arrivée de bateaux hôtels gigantesques au cœur de la ville ou les touristes peu scrupuleux du respect de la culture et des coutumes locales.

Depuis quelques années, l’Italie a à cœur de développer un accueil touristique plus respectueux de l’environnement. La préservation des ressources, la mise en place de meilleures solutions de traitement des eaux, la préservation de ces parcs naturels ou ses espaces marins protégés,  le développement des transports publics ou partagés ou la réduction de la pollution en ville via les taxes pour les voitures, sont autant de politiques mises en place pour faire de l’Italie, un lieu plus attractif pour les voyageurs soucieux de l’environnement.

L’Italie, multiplie les initiatives pour mettre en place un tourisme plus respectueux de l’environnement, mais surtout qui bénéficie directement aux populations locales.

Trouver des hébergements écologiques en Italie

L’Italie a développé l’Agrotourisme dans les années 1960, pour valoriser son terroir rural et répondre à la demande croissante des voyageurs pour un tourisme authentique.

Tous les hébergements proposant un offre agrotourisme, vous promettent un séjour au cœur d’une exploitation en activité, et la découverte des produits du terroir.

Particulièrement développé en Toscane, cette forme de tourisme vert, s’est depuis dévoloppé dans d’autres régions italiennes comme la Sicile, ou les pouilles.

Attention toutefois, à bien analyser les initiatives durables des hébergeurs en agrotourisme, certains peuvent être de simples gites à la ferme, d’autres sont beaucoup plus impliqués dans un tourisme respectueux de l’environnement et la préservation des ressources naturelles régionales.

Nos Conseils

  • Réservez en direct auprès de l’hébergeur
  • Vérifiez les avis et les commentaires des voyageurs éco-responsables qui sont passés avant vous sur Holiable
  • Respectez les principes éco responsables du logement qui vous accueil
  • Profitez de votre séjour pour prendre des idées de gestes éco-friendly à mettre en place chez vous une fois que vous serez rentrés

Restaurants éco-responsables en Italie

La gastronomie italienne fait partie sans conteste du patrimoine du pays. Un voyage en Italie, ne saurait faire l’impasse sur la découverte de ses plats traditionnels et de sa gastronomie, qui ne se limite pas, aux pizzas napolitaines.

En Italie, on aime manger, et on aime le faire bien. C’est d’ailleurs ici qu’est né le mouvement slow food, qui a désormais des répercussions au niveau international.

L’idée de ce mouvement, qui a sans doute inspiré le slow tourisme, est de prendre le temps de savourer, de valoriser les produits locaux du terroir.

Quelques conseils pour les manger éco-responsable en voyage

Si vous visitez des lieux très fréquentés, ces quelques conseils pourront vous aider à éviter les pièges et vous donnerons quelques astuces pour rendre votre pause gourmande en Italie plus éco-friendly

  • Vous êtes dans le berceau du slow food, privilégiez les restaurateurs qui adhèrent au mouvement, pour prendre le temps de découvrir la gastronomie locale
  • Si vous le pouvez, faites le choix de petits restaurateurs locaux, et ne misez pas tout sur les lieux à la mode
  • Si vous optez pour un séjour à la ferme, vous aurez sans doute le plaisir, de participer au mouvement du champ à l’assiette, et réduirez ainsi l’empreinte carbone de votre repas
  • Dans les villes hautement touristiques, fuyez les restaurants où les menus font 500 pages, et où l’on vous interpelle dans la rue pour y dîner, c’est rarement bon signe
  • Profitez de vos vacances pour limiter votre consommation de protéines animales, ou optez pour des restaurateurs qui valorisent des producteurs durables
  • Régalez vous et revenez partager votre expérience avec les voyageurs écoresponsables de notre communauté

Visiter l’Italie de manière éco-responsables

Nos idées d’activités

L’Italie compte plus de 50 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est également un territoire qui compte pléthore de Parcs Naturels et de réserves marines protégées.

Que vous alliez à la plage, ou en randonnées, n’oubliez pas de vérifiez les usages dans les lieux que vous visitez

  • Si vous visitez les lieux de cultes, pensez à vous couvrir et à ne pas vous y rendre en tenue de plage. C’est mal vu et vous risquez de devoir faire demi-tour
  • En randonnée, restez toujours et quoi qu’il arrive sur les sentiers balisés. Les parcs naturels ont des règles strictes pour préserver la faune et la flore locale
  • En ville, privilégiez les transports en commun, les vélos partagés ou la marche pour visiter, pour éviter de participer à l’augmentation de la pollution, surtout l’été
  • Certains lieux, comme Venise ou Cinque Terra, ont mis en place des créneaux horaires de visites, pour certains de leurs sites emblématiques, renseignez-vous auprès de votre hébergeur ou de l’office de tourisme avant de vous y aventurer